kitesurf activité

10 raisons de se mettre au kitesurf

La voile est certes l’une des activités nautiques les plus pratiquées au monde. Néanmoins, le kitesurf compte également de très nombreux fans dans plusieurs régions de France dont le Morbihan, en Bretagne.

Véritable sport de glisse à sensations fortes, le kitesurf a tout pour plaire aux petits comme aux grands. Le climat du Morbihan appartient à la gamme des climats tempérés de type océanique. La zone côtière bénéficie de conditions climatiques favorables, similaires à celles dont jouissent les côtes de Vendée et de Charente-Maritime. Morbihan, la région la plus ensoleillée de Bretagne est d’ailleurs l’endroit idéal pour commencer le kitesurf.

Un apprentissage facile

Le kite a beau sembler être inaccessible, il s’agit pourtant d’un sport très facile à maîtriser, bien plus facile même que la voile. Néanmoins, à défaut d’avoir de bonnes connaissances techniques sur ce sport, il convient de respecter quelques étapes d’apprentissage très faciles.

  • La première prise de contact avec le matériel se fait sur la terre ferme. Il s’agit de découvrir et de préparer le matériel, présenter les systèmes de sécurité, etc.
  • L’initiation au pilotage de l’aile peut également se faire à terre, avec une aile adaptée, ou directement dans l’eau pour les plus courageux.
  • Vient ensuite la familiarisation avec la « fenêtre de vol », l’espace dans lequel l’aile peut voler, car celle-ci développe plus ou moins sa puissance en fonction de l’endroit où elle est disposée dans cet espace.
  • S’en suit l’initiation au redécollage de l’aile lorsqu’elle tombe dans l’eau, l’exercice à la « nage tractée » qui consiste à se faire tirer par l’aile, à plat ventre.

L’initiation au kite débute par plusieurs tentatives de waterstart – départ assis dans l’eau, puis la glisse se fait toute seule. Pour parvenir à remonter au vent, il suffit de travailler les appuis et le positionnement de l’aile. Sur la presqu’île de Quiberon (Bretagne Sud), les premières tentatives de sauts sont envisageables à ce stade, d’autant plus que les spots y sont pour la plupart sécurisants.

Un sport alliant passion et divertissement

Le kite est un sport à sensation combinant à la fois les sensations inouïes des sports nautiques et aériens. Les adeptes expérimentés auront même la possibilité de voler pendant quelques secondes au-dessus de la mer, en essayant de réaliser certaines figures, dont le plan d’eau plat.

seance-4-heures-kitesurf-nks

Mais les apprentis rider n’auront pas forcément à s’envoler pour trouver du plaisir à faire du kite. Rien que le fait de profiter d’un moment de glisse en milieu marin, avec une vue à 360° sur un paysage exceptionnel promet des sensations incomparables.

En choisissant de suivre un cours ou un stage de kitesurf avec NKS 56, à Morbihan (Bretagne Sud), vous progresserez tellement vite à travers des pratiques si diversifiées qu’il vous sera très difficile de vous en lasser.

D’ailleurs, le kite est un sport de glisse très peu exigeant comparé à d’autres pratiques comme le windsurf ou la voile. Même les moins musclés y trouveront facilement leur place.

Un sport sécurisé

Faire de la glissade sur la mer, oui ça peut être dangereux. Mais pas spécialement avec le kitesurf, à condition de bien respecter les règles. A l’école de kitesurf NKS 56, Morbihan, Bretagne Sud, les pratiquants sont parfaitement sensibilisés. Les systèmes de sécurité des ailes quant à eux respectent les normes européennes en vigueur. Parler d’un risque zéro serait faire une publicité mensongère, mais on peut dire que les règles de sécurité imposées à NKS 56 réduisent considérablement les dangers. Pierre et Martin portent d’ailleurs une attention particulière sur les attitudes à adopter pour éviter les situations à risque.

En Bretagne, le kitesurf se pratique uniquement sur des spots dédiés, avec du matériel haut de gamme et sous les meilleures conditions météorologiques. A l’école NKS 56, le matériel proposé aux pratiquants disposent de systèmes performants permettant une maîtrise parfaite de l’aile, même en cas de montée brutale de vent. Au pire, le kitesurfer peut lâcher son aile pour que celle-ci tombe en drapeau sans exercer la moindre traction.

Une pratique basée sur l’entraide et la convivialité

Beaucoup pensent à tort que le kite est un sport individuel, pourtant c’est une pratique essentiellement basée sur l’entraide et la convivialité.

Vous ne manquerez pas de solliciter l’aide d’un rider rencontré au hasard sur une plage pour réussir à décoller et à atterrir votre aile. Sur les plages de Morbihan, les pratiquants de l’école NKS 56 n’hésitent pas d’intervenir en cas de problème technique ou physique en navigation.

Etant un club affilié à la FFVL, le club NKS 56 contribue à réunir les kitesurfers autour d’une même passion et à rendre la pratique à la fois ludique et conviviale, via notamment des échanges. Chaque membre fait part de ses expériences avec le groupe, se donnent des astuces et organisent même des covoiturages pour se déplacer sur les lieux de pratique pour rendre le coût plus viable à tous. Bref, le kite est un sport individuel qui se pratique en groupe.

Un matériel peu encombrant et une mise à l’eau rapide

Le matériel de kitesurf est à la fois compact et léger. Il se range pratiquement sans souci à l’arrière d’une petite citadine. Il se transporte tout aussi facilement dans les transports en commun. En pratique, l’aile, quelle que sois sa surface, se range dans un petit sac à dos.

On retrouve essentiellement deux types de planches dans le commerce :

  • Les planches multidirectionnelles ou « twin-tips » : des planches symétriques et similaires à des planches de wakeboard, permettant d’évoluer dans toutes les directions.
  • Les planches directionnelles : polyvalentes et efficaces, idéales pour une pratique plus professionnelle car nécessitant une connaissance particulière pour faire une manœuvre.

Le kite présente aussi l’avantage d’être rapide et facile à mettre en place. Il suffit souvent de quelques minutes pour dérouler ses lignes, gonfler l’aile et connecter le tout.

Un équipement à prix raisonnable

La plupart des activités nautiques sont coûteuses, et le kite n’échappe pas vraiment à la règle. Il faut compter entre 1 000 à 1 500 euros pour s’offrir une aile neuve de taille intermédiaire complète (entre 9 à 12 m²) avec la barre. Une planche multidirectionnelle neuve coûte entre 350 à 700 euros. Mais il est également possible de s’offrir des packs composés d’une planche et d’une aile pour 1 200 à 1 700 euros.

Chez NKS 56, les pratiquants profitent d’un matériel neuf et répondant aux normes européennes, pour une sécurité optimale en pratique. Le club renouvelle son équipement tous les ans et propose même du matériel en location pour les pratiquants aguerris qui veulent essayer de réaliser des figures de style sur les rives du Morbihan.

D’une manière générale, la pratique du kite requiert du matériel de qualité pour plus de performance. Mais il est tout à fait possible de s’équiper en Bretagne Sud à des prix abordables, d’autant plus qu’un débutant n’a besoin que de deux ailes et deux planches pour s’initier au kitesurf.

Un sport praticable toute l’année

Sur les plages du Morbihan, il est tout à fait possible de pratiquer le kite toute l’année. Néanmoins, les coachs Pierre et Martin du club NKS 56 ne proposent qu’une séance par jour pour les pratiquants, et dans les meilleures conditions de vent.

Eventuellement, lorsqu’il fait froid, un équipement adapté est recommandé : une grosse combi, des chaussons, une cagoule et des gants. Les sessions de kite sont forcément réduites en hiver en Bretagne Sud, mais les plus courageux auront la possibilité de s’amuser sur des spots peu fréquentés.

Un sport multidisciplinaire

Le kite en soi représente une activité sportive multidisciplinaire.

  • Le Freeride qui consiste à tirer des bords, à envoyer des sauts et à surfer, juste pour augmenter les sensations. Les rider les plus expérimentés peuvent même effectuer des randonnées ou des traversées avec cette pratique.
  • Le Freestyle qui consiste à réaliser des figures notées par un jury en compétition.
  • La Race, toujours en compétition, qui s’apparente à une régate de planche à voile.
  • La Vague où il est question de réaliser de jolies courbes.
  • La Vitesse qui a pour objectif de remporter la meilleure note sur des run de 500 m.
  • Le Mountain board, une version du kite pratiquée sur la terre ferme, et le Snowkite, une pratique sur la neige.

Une activité complémentaire avec la voile

La pratique du kite procure une sensation entièrement différente de celle de la voile. Mais les deux sont parfaitement complémentaires.

Aussi, il est tout à fait possible d’embarquer du matériel de kite sur un bateau de croisière. Le voiler permet de se déplacer en fonction des conditions et de parcourir des spots insolites, accessibles uniquement par la mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *