survivalisme-1

Le survivalisme : un vrai mode de vie

Le survivalisme est un mode de vie qui connait de plus en plus d’adeptes. Par peur d’un effondrement économique, d’une guerre nucléaire ou encore d’un grand bouleversement climatique, beaucoup de gens s’entrainent à vivre en milieu hostile.

Cette tendance qui anime beaucoup de débats présage une prise de conscience des sociétés humaines.

Le survivalisme : une tendance née de craintes réelles

Cette tendance est née de la crainte d’une fin du monde. Effectivement, d’innombrables scientifiques s’accordent à dire que les changements climatiques réduisent la production de denrées alimentaires d’année en année. Cela pourrait donc provoquer une famine sur le long terme. Ce faisant, les grandes puissances mondiales se menacent continuellement à croire qu’une guerre peut survenir à tout moment. Enfin, une éventuelle crise financière peut toujours amener le désordre.

Dans ce sens, l’éventualité d’une « Apocalypse » a fait son chemin dans les esprits. Voilà pourquoi, plusieurs communautés s’y sont préparées. Certaines familles ont par exemple décidé de construire des abris atomiques et se sont constituées  des provisions pour de nombreuses années. Dans tous les cas, pour évoluer dans un monde où le chaos règne, il faudra apprendre les rudiments de la chasse et de la survie en milieu naturel. Effectivement, la forêt semble le milieu de vie idéale pour trouver de la nourriture et de l’eau potable.

L’essentiel sur le survivalisme 

Beaucoup de personnes apparentent le survivalisme au camping. Effectivement, les adeptes apprennent pour la plupart à survivre dans la forêt avec le strict nécessaire. Ils s’équipent tout simplement d’une bouteille d’eau, d’un sac de couchage, d’un couteau machette et passent des semaines entières en pleine nature. Ils vont chasser, couper du bois, se construire un abri et trouver un moyen de boire de l’eau pure. Tout cela requiert une certaine connaissance du milieu, mais surtout de la détermination. Ce hobby permet donc de se forger un caractère, mais aussi d’entretenir ses capacités physiques. Malgré les idées reçues, cette activité ne met pas forcément en danger la vie de la personne qui le pratique. Pour s’assurer de sa sécurité, il faudrait se faire accompagner par un  survivaliste  accompli. Certaines communautés s’entraident dans ce sens pour que chacun puisse survivre aux situations les plus rudes en cas de besoin. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *